Créez votre propre IDAHO

  Recevoir la newsletter du site
Devenir militant-e
Mot de passe oublié?
- Page d'accueil
- Recevez la newsletter
- Espace des Militant-es
- Le site IDAHO international
- Contactez-nous
Nos actions - Comité IDAHO France
- Nos tweets (@alexandreidaho)
- Notre actualité en France
- L'Idahomètre
- Nos dépêches
- Nos campagnes
- Notre actualité à l'international
- Nos communiqués de presse
- Nos archives (France)
- Nos archives (international)
- Nos ateliers
- Nos observatoires
Comment nous aider ? - Comité IDAHO France
- Créez votre propre IDAHO
- Devenez Bénévole IDAHO
- Devenez Militant-e IDAHO
- Faites un don à IDAHO
- Mobilisez les stars !
- Mobilisez les mécènes !
- Webmaster, faites un lien IDAHO
Qui sommes-nous - Comité IDAHO France
- IDAHO International Vidéo disponible
- IDAHO France Vidéo disponible
- Des avancées institutionnelles
- IDAHO en quelques chiffres
- Le Comité IDAHO
- Le logo IDAHO
- Nos brochures
- Notre bureau
- Notre conseil d'orientation
- Le fondateur de l'IDAHO Vidéo disponible
Pour aller plus loin - Comité IDAHO France
- Réflexions sur l'homophobie
- Citations homophobes
- Quelques ressources
- Toutes les vidéos du site
- Notre revue de presse
- Partenaires et liens utiles

Rama Yade sur le terrain
(30-09-2010)

Aujourd’hui, la ministre sort son plan antidiscrimination.

Comme pour mettre un point final, certes anachronique, à l’affaire Lemaire, le FC Chooz vient d’inscrire dans son règlement intérieur une sanction visant à réprimer les comportements homophobes. L’impulsion en est venue du président Coquet, qui déplore les lacunes des textes officiels. «Yade, Escalettes, Thiriez [1] sont tous hypocrites, ils savent que les clubs n’ont pas les moyens de lutter contre un problème de société.»

De fait, concernant l’homophobie, c’est un peu le grand flou, ce qui permet aux différentes instances, en cas de conflit, de se refiler la patate chaude, comme dans le cas de Yoann Lemaire. La ministre des Sports, Rama Yade, semble néanmoins passer à l’offensive. Elle réunit ce matin plusieurs fédérations sportives et associations pour lancer le plan d’action contre les discriminations dans le sport qu’elle avait annoncé le 17 mai à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie. Dans le football, l’automne 2009 avait été marqué par deux violentes polémiques : d’abord Louis Nicollin, le président de Montpellier, sanctionné de deux mois d’interdiction d’exercer ses fonctions après avoir traité Benoît Pedretti, joueur d’Auxerre, de «petite tarlouze». La sanction a produit ses effets puisqu’en juin le club de Montpellier a signé la charte contre l’homophobie. Ensuite le Créteil Bébél, club exclu du championnat Football Loisirs pour avoir refusé de jouer contre le Paris Foot Gay.

Il reste que les textes rendent les sanctions difficiles. Ainsi, le règlement disciplinaire de la Fédération française de football (FFF) prévoit une sanction contre «des propos soit racistes soit discriminatoires». Un autre texte fédéral, la charte du Comité national de l’éthique, punit aussi «les comportements racistes ou xénophobes». Dans l’affaire Lemaire, Rama Yade a estimé que «notre droit est suffisamment développé pour permettre de sanctionner ces comportements». Un point de vue que ne partage pas Pascal Brèthes, le président du Paris Foot Gay (PFG), qui se bat depuis des années pour que l’homophobie soit inscrite noir sur blanc dans les textes officiels. Car seule la charte du PFG, qui n’émane donc pas d’une instance officielle, mentionne de façon explicite l’homophobie. Le 17 mai, la FFF a annoncé qu’elle signerait ce texte. La Ligue de football professionnel, plus concernée, l’a déjà paraphé depuis trois ans. Mais, sur les 40 clubs professionnels de Ligue 1 et 2, seuls six l’ont signé : Paris, Auxerre, Nice, Saint-Etienne, Bordeaux et Montpellier. Le chemin est aussi long dans d’autres secteurs. Ainsi le collectif Inter-LGBT (lesbiennes, gays, bis et transsexuels) a indiqué lundi que la campagne contre l’homophobie lancée par le ministère de l’Education nationale n’a touché que 50% de ses établissements.

(1) Rama Yade, secrétaire d’Etats aux Sports, Jean-Pierre Escalettes, l’ex-président de la FFF, Frédéric Thiriez, président de la Ligue professionnelle de football.

Fabrice Tassel
(Libération - www.liberation.fr/societe/01012293283-rama-yade-sur-le-terrain)


Rama Yade sur le terrain

La secrétaire d'Etat aux Sports Rama Yade répond aux journalistes lors d'une étape du Tour de France, le 19 juillet 2010 à Pamiers. (© AFP Nathalie Magniez)



<Retour Liste>

« Comment ça s’est passé… Chronique de mon enlèvement », par Nikolai Alekseev >>
<< Homophobie dans le sport: Le plan annoncé par Rama Yade prend forme

Webmaster, cliquez-ici - Contactez-nous - Mentions Légales - © Comité IDAHO France - 2011/17

Journée Internationale contre l'Homophobie, la Transphobie et la Biphobie 2018 Thème annuel :  SOLIDARITÉ et ALLIANCES IDAHOT 2018
Dépêche
Journée Internationale contre l'Homophobie, la Transphobie et la Biphobie 2018 Thème annuel : SOLIDARITÉ et ALLIANCES IDAHOT 2018
(01-11-2018)

Cette année, le thème proposé IDAHOT2018 est SOLIDARITÉ et ALLIANCES Journée Internationale contre l'Homophobie, la Transphobie et la Biphobie 2018
La Tunisie s’engage à cesser les examens anaux, garantir la protection des LGBTQI, mais rejette toute décriminalisation
Notre actualité à l'international
La Tunisie s’engage à cesser les examens anaux, garantir la protection des LGBTQI, mais rejette toute décriminalisation
(22-09-2017)

La Tunisie s’engage à cesser les examens anaux, garantir la protection des homosexuels, mais rejette toute décriminalisation.
Urgence #Tunisie : Les #homosexuels systématiquement « torturés » dans l'indifférence générale
Notre actualité à l'international
Urgence #Tunisie : Les #homosexuels systématiquement « torturés » dans l'indifférence générale
(20-09-2017)

TUNISIE : Suite aux nombreux témoignages de victimes et alertes de l'ONG tunisienne Shams, Le Comité Idaho France et STOP homophobie dénoncent la cinquantaine d'arrestations .
Rapport International annuel IDAHOT 2017
Notre actualité à l'international
Rapport International annuel IDAHOT 2017
(14-07-2017)

Diffuser la créativité et le courage, des milliers de militants dans le monde entier ont fait de cette Journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie
Homophobie en Tchétchénie : «La plainte oblige la Cour pénale internationale à des vérifications»
Notre actualité à l'international
Homophobie en Tchétchénie : «La plainte oblige la Cour pénale internationale à des vérifications»
(17-05-2017)

Mouss, Stop homophobie et le comité idaho france dépose plainte contre le président de la Tchétchénie.
TV5 MONDE : Journée mondiale contre l'homophobie : triste état des lieux "video à découvrir en un click sur le lien"
Notre actualité en France
TV5 MONDE : Journée mondiale contre l'homophobie : triste état des lieux "video à découvrir en un click sur le lien"
(17-05-2017)

TV5 MONDE: Explications d'Alexandre Marcel,Président du comité idaho france et porte-parole de l'association Stop Homophobie 17 05 2017