Faites un don à IDAHO

  Recevoir la newsletter du site
Devenir militant-e
Mot de passe oublié?
- Page d'accueil
- Recevez la newsletter
- Espace des Militant-es
- Le site IDAHO international
- Contactez-nous
Nos actions - Comité IDAHO France
- Nos tweets (@alexandreidaho)
- L'Idahomètre
- Nos dépêches
- Nos campagnes
- Notre actualité en France
- Notre actualité à l'international
- Nos communiqués de presse
- Nos archives (France)
- Nos archives (international)
- Nos ateliers
- Nos observatoires
Comment nous aider ? - Comité IDAHO France
- Créez votre propre IDAHO
- Devenez Bénévole IDAHO
- Devenez Militant-e IDAHO
- Faites un don à IDAHO
- Mobilisez les stars !
- Mobilisez les mécènes !
- Webmaster, faites un lien IDAHO
Qui sommes-nous - Comité IDAHO France
- IDAHO International Vidéo disponible
- IDAHO France Vidéo disponible
- Des avancées institutionnelles
- IDAHO en quelques chiffres
- Le Comité IDAHO
- Le logo IDAHO
- Nos brochures
- Notre bureau
- Notre conseil d'orientation
- Le fondateur de l'IDAHO Vidéo disponible
Pour aller plus loin - Comité IDAHO France
- Réflexions sur l'homophobie
- Citations homophobes
- Quelques ressources
- Toutes les vidéos du site
- Notre revue de presse
- Partenaires et liens utiles

La plainte des mariées de Bollène contre la maire Marie-Claude Bompard classée sans suite [Midi Libre]
(10-12-2013)

La plainte déposée par Angélique et Amandine pour «discrimination dans l'application de la loi en raison de l'orientation sexuelle» et «entrave à l'exécution de la loi par personne dépositaire de l'autorité publique» à l'encontre de la maire de Bollène Marie-Claude Bompard a été classée sans suite. L'élue avait refusé d'unir les deux femmes en invoquant des «convictions religieuses». «Le procureur de la République de Carpentras a classé la procédure au motif que la maire a été rappelée à ses obligations légales et quele mariage a été célébré depuis», a expliqué maître Carmelo Vialette, l'avocat du couple de femmes mis à disposition par Idaho France. Angélique et Amandine n'entendent toutefois pas en rester là et citeront la maire de Bollène devant le tribunal correctionnel de Carpentras, a annoncé leur avocat.

Dans un communiqué, le président d'idaho France Alexandre Marcel s'indigne de ce que «le refus d'un mariage en raison de l'orientation sexuelle n'est donc pas une discrimination pour la justice de notre pays». À lire sur Midi Libre.

Julien Massillon
(Yagg - yagg.com/2013/12/10/la-plainte-des-mariees-de-bollene-contre-la-maire-marie-claude-bompard-classee-sans-suite-midi-libre/)


<Retour Liste>

Mariage homo à Bollène : les deux femmes portent plainte contre madame la maire >>
<< Homophobie sur Twitter : premières condamnations en France

Webmaster, cliquez-ici - Contactez-nous - Mentions Légales - © Comité IDAHO France - 2011/17

Rapport complet sur la mission transphobie
Notre actualité en France
Rapport complet sur la mission transphobie
(17-05-2016)

Depuis 2004, le Comité IDAHO a alerté les autorités publiques sur la question des violences transphobes, qu’il convient de combattre, mais d’abord d’étudier...